Le concept vient des États-Unis et se développe depuis une petite dizaine d’années sur le territoire français. Le self-garage est un établissement où l’on peut louer à l’heure un emplacement pour réparer ou entretenir soi-même son véhicule. Une solution bon marché pour autodidacte éclairé !

Un garage équipé en libre-service

Le self-garage est parfois participatif ou solidaire, géré par une association. Ce peut être également une petite entreprise tenue par un professionnel ou un mécanicien passionné. Quel que soit le statut ou le modèle économique, on trouve sur quelques centaines de mètres carrés sécurisés tous les équipements nécessaires pour entretenir sa voiture ou sa moto – hors motorisation : outils, ponts, presse, sableuse… Le particulier vient avec ses propres pièces-auto pas chères ou les trouve sur place à la vente, neuves ou d’occasion.

Economiser sur la main-d’œuvre et connaître la satisfaction du Do It Yourself

Le principe est de réaliser soi-même ses travaux mais il est possible de faire appel au responsable du self-garage pour demander de l’aide ou un conseil, voire de payer une prestation à moindre prix pour les réparations les plus techniques ou celles qui touchent des points de sécurité.

L’occasion de faire des économies sur un poste de dépenses lourd pour le budget des ménages intéresse du monde. Chômeurs, retraités, petits revenus… tout le monde est gagnant quand les fins de mois sont difficiles. Il est parfois proposé des cours de petite mécanique pour débutants. Chacun peut acquérir de l’autonomie et peut-être plus tard développer un véritable intérêt !

Mécano un jour, mécano toujours

Le self-garage est un espace convivial où l’on apprend comment faire sa vidange, changer une roue, faire des réglages élémentaires comme vérifier les niveaux d’huile. Il est facile de partager ses trucs ou astuces entre amateurs. C’est aussi le rendez-vous des amoureux de mécanique qui n’ont pas de lieu assez vaste à disposition pour assouvir leur passion. Avec le développement de l’autoentrepreneuriat, le self-garage peut être utilisé par des prestataires à leur compte pour réaliser sur les véhicules de leurs clients des opérations courantes, comme le changement de filtres ou de plaquettes de frein, ou plus complexes.

La location de l’emplacement au sol et l’usage des installations et du matériel sont facturés à l’heure. Une adhésion à l’association peut être demandée le cas échéant.

Postez votre commentaire