Le marché de l’automobile et celui des crédits se portent tous les deux très bien et cela crée une synergie entre les deux qui profite à chacun d’eux. Ainsi, les derniers chiffres publiés témoignent d’une augmentation continue du nombre de ventes de voitures, étroitement liée à une augmentation continue du nombre de financements octroyés par les banques.

Acheter une voitureUne situation tout de même délicate

Même si les deux marchés se portent bien, la situation n’est pas aussi belle que pourraient l’espérer les professionnels du milieu. En octobre dernier, la hausse des financements d’achat de voiture a poursuivi sa lancée avec une augmentation de 13,9 % par rapport à la même période l’année dernière, soit près de 1,4 milliard d’euros.

Cependant, cette hausse des financements bénéficie surtout à la vente de véhicules d’occasion. Les ventes de véhicules neufs ont même enregistré une légère baisse de 5 %. Cette baisse vient même affecter le nombre de financements globaux et permet de relativiser la hausse des financements de voiture d’occasion qui est en fait de 15,3 % à lui seul.

Le bon moment pour acheter une voiture

Au-delà des questions de financements obtenus auprès des banques, la période est tout à fait propice à l’achat d’un véhicule, comme en témoigne l’augmentation des souscriptions à une assurance MAAF pour les voitures. Sur fond de transition écologique, le parc automobile français est en train de se renouveler et il porte avec lui une économie tout entière.

Les financements octroyés par les banques sont nombreux et ils sont notamment aidés par les bonus promis par l’état. Pour l’achat d’une voiture, un particulier peut espérer une aide allant jusqu’à 6 000 € ou 27 % du tarif de la voiture. Dans le cas où il placerait un véhicule essence acheté avant 1997 (2001 pour les diesels) à la casse, il bénéficierait même d’une prime de 2 500 €.

L’innovation porte le marché automobile

Il faut également prendre la peine de préciser qu’une grande partie de la bonne santé du marché de l’automobile actuel est due au développement récent d’innovations marquantes qui participent à donner envie aux particuliers de changer de voiture. En tête de ces innovations, on trouve évidemment les voitures électriques et leurs promesses d’économies importantes sur le carburant.

Pourtant, il n’y a pas que l’électrique qui séduit les acheteurs. L’hybride occupe également une place de choix dans les ventes de cette année 2018. Ensuite, il y a également de nombreuses nouvelles fonctionnalités, souvent liées aux prémices des futures voitures autonomes, qui attirent les consommateurs. De l’assistance au parking jusqu’à l’autopilote, il y en a pour tous les goûts et tous les porte-monnaie.

A propos

Pauline Renaud

Postez votre commentaire